De l'obscurité à la lumière
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cours n°33 : l'hégire des compagons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bibs



Masculin Nombre de messages : 267
Age : 32
Localisation : Metz
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Cours n°33 : l'hégire des compagons   Mer 29 Déc - 12:16

(prise de note)


En 622 (13eme année de la révélation), le prophète va dire aux compagnons de quitter la Mecque pour aller vers Yatrhib (Médine). Les compagnons avaient connus la persécution, torture, insultes… mais ils étaient tristes pour leur départ car ils vont quitter leur famille non musulmane (parents, sœurs frères). Ils sont heureux de répondre à l’appel du prophète sws mais ils sont tristes de les quitter. Une épreuve donc pour eux.

Voici des exemples de compagnons qui avaient quitté leurs familles pour émigrer :


- Abou Salama radhi Allahu ‘anhu fut le premier parmi les compagnons à émigrer. Sa femme Oum Salama n’a pas pu partir avec lui car sa famille lui en a empêché. Elle n'a pas voulu laissé leur fille (Oum Salama) émigrer avec son mari. Abou Salama a décidé de partir sans son épouse à Médine pour respecter l'ordre d'Allah swt. Pourtant, entre ces deux époux, il y avait un amour profond entre eux. Il était dure pour Abou Salama de partir sans sa femme. Mais ça ne s'arrêtait pas là, car ils avaient un fils. La famille d’Oum Salama et sa belle famille (toute deux à la mecque) tiraient leur fils d’un bras chacun de leur coté au point qu’un des bras de l'enfant a été disloqué. C'est la famille d'Abu Salam qui a eu le dernier mot et a gardé l'enfant.

Oum Salama a tout perdu, son mari est parti, sa belle famille a prit son fils. Allah swt les a mit à l’épreuve pour savoir s’il allait continuer à émigrer pour la cause d’Allah. Oum salama va rester à peu près une année seule. Allah swt va faire en sorte qu’Oum Salama se délivre de ses souffrances. Une personne va convaincre les familles de la laisser partir.

Sa famille et sa belle famille vont la laissé partir avec son fils. Elle va partir seul de la Mecque à Médine avec son fils (plus de 400 km). Ce qui la pousse à faire tout ce trajet est l’amour pour Allah swt et l’amour pour son mari (cf la tristesse qu’elle va éprouver lors de la mort de son mari qui va tomber martyrs. Quelques semaines plus tard, le prophète sws se maria à elle. C’est en lui donnant quelqu’un de meilleur qu’Allah swt apaisa sa tristesse).

Sur la route pour Yathrib, Oum Salama va rencontrer Uthman Ibn Talha (celui qui garda les portes de la Ka’ba). A ce moment là il n’est pas musulman. Il va décider de l’accompagner jusqu'à Médine. Il va montrer un caractère exemplaire auprès d’Oum Salama lors de ce voyage. Il lui a laissé sa monture et est resté a coté (alors qu’il n’était pas musulman). Quand ils faisaient une pause, il s'éloignait d'Oum Salama pour la laisser faire ce qu'elle devait faire. Cela prouve encore une fois que le musulman n’a aucune haine contre le non musulman. Elle est arrivée à Yathrib avec son fils et a pu retrouver son mari.


- Histoire de Suhayb Al Rumi (soit le romain/ byzantin). Il vivait à la Mecque et était un très riche commerçant. Il n’est donc pas mecquois de souche. Il avait donc quitté sa région pour s’installer à la Mecque. Les qurayshites vont l’intercepter et l’interdire de s’en allé car il s’était enrichi chez eux. Il va leur proposer un deal : donner tous ses biens en échange de sa liberté. Il a alors abandonné toute sa richesse pour suivre le prophète sws. En apprenant cette histoire, le Prophète sws la commenta en disant : « Tu es certes le gagnant Suhayb. Tu as certes gagné. » A ce sujet, Dieu – Le Très Haut – révéla le verset suivant : « Mais il en est d’autres qui se sacrifient pour être agréés par Dieu, et Dieu est Plein de bonté pour Ses serviteurs » (2 : 207).



- Histoire de Umar Ibn Khattab (ra) : contrairement aux autres compagnons du Prophète (sws), ‘Umar b. al-Khattâb annonça publiquement son départ. Il prit son épée, ses flèches et son bâton, accrocha son arc à son épaule et alla en direction de la Ka’ba où se trouvait un nombre important de notables Quraychites. Il effectua avec une grande quiétude les sept tours rituels, pria auprès de la station d’Abraham, puis dit : « Celui qui veut rendre son fils orphelin ou son épouse veuve, qu’il vienne me rencontrer demain vers l'aube sur la vallée avant que je n'émigre. » Bien entendu, personne n’eut le courage de s’interposer ; par contre, à l’aube, vingt pauvres musulmans le rejoignirent pour émigrer sous sa protection, dont ‘Ayyash Ibn Abi Rabi’a et Hisham Ibn Al ‘Ass (cf Amar Ibn Al ‘Ass l’émissaire envoyé pour empécher la propagation du message prophete)

1ère version : Lorsque Ayyash et Hisham vont partir pour Yathrib, Abu Jahl (Bani Makhzum tribu la plus puissante) va les rejoindre et va tenter de convaincre ces deux personnes de revenir. Il va dire à ‘Ayyash que sa mère avait juré de ne plus se coiffer, et de ne plus rien faire tant qu’il ne reviendrait pas. Omar radhi Allahu ‘anhu lui propose de lui offrir son chameau, qui a la faculté d’être rapide, au cas où il y aurait un problème pour revenir au plus vite. Mais Abu Jahl va réussir a l’emprissonner et à le torturer pour qu’il renie sa foi. Abu Jahl a dit aux autres « voila ce qu’il faut faire avec vos idiots, comme moi j’ai fais avec cet idiot ». Il va être éprouvé durant deux longues années.

Selon une version rapporté par Ibn Ishaq, le messager de Dieu sws a fait en sorte de les libérer en envoyant un de ses compagnons

Dans une autre version, ces deux avaient apostasiés à l’Islam puis sont revenus en entendant ces versets : « Dis : ‘Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez point de la miséricorde divine ! En vérité, Dieu absout tous les péchés, car Il est le Clément et le Compatissant. Revenez donc vers votre Seigneur ! Soumettez-vous à Lui, avant d’être surpris par le châtiment sans que vous ne puissiez bénéficier d’aucun secours !’ » (39 : 53-54)

Ces deux personnes ont été influencées par Abu Jahl. Cela montre que personne n’est à l’abri d’un égarement.

Dans une dernière version, on dit que c’est Omar radhi Allahu ‘anhu qui a ecrit ces deux versets sur une feuille et qui les a envoyé à ses deux amis.



Voilà pour les compagnons du Prophète sws. C’est par obéissance et par amour du Prophète sws que ces hommes et ces femmes avaient tout sacrifié. Ces quelques exemples d’émigration nous prouvent que les compagnons du Prophète sws étaient des gens méritant une estime particulière. Ils croyaient véritablement en Dieu – Le Très Haut – et avaient foi en Son Messager (que la paix et le salut de Dieu soient sur lui). Dieu – Le Tout Puissant – dit :

« Quant aux émigrés et aux auxiliaires qui ont été les premiers à se joindre au Prophète et à l’accueillir, ainsi que ceux qui les ont suivis dans un élan sincère, Dieu est Satisfait d’eux comme ils seront satisfaits de Ses faveurs, car Il a préparé à leur intention des Jardins souslesquels coulent des ruisseaux et où leur séjour sera éternel. Et ce sera pour eux le comble de la félicité » (9 : 100).



Tous ces exemples prouvent la noble foi des compagnons et compagnes, qu'Allah les agrées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skylam.yourme.net
 
Cours n°33 : l'hégire des compagons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les cours. Division B.
» IEJ cours et correction des épreuves
» Cours sur le Modèle Linéaire
» NON à la suppression du cours de Grec en CPGE scientifique !
» Une religieuse assassinée au cours d'un rite satanique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SkyLam :: Cours sur le Net :: Cours de Religion - Mercredi et Dimanche-
Sauter vers: